Groupe de recherche en écologie des tourbières (GRET)
Université Laval
 
Thèmes
 
Importance de la fertilisation lors du boisement des tourbières résiduelles 2004 - 2007


Responsable du projet
Équipe
Description
Résumé du projet1

Le boisement des tourbières résiduelles peut être envisagé comme complément à la restauration écologique ou comme option de réaménagement lorsque la restauration pose problème.

La tourbe résiduelle est trop pauvre en éléments nutritifs pour permettre une croissance adéquate des arbres. La fertilisation lors de la plantation est donc nécessaire pour favoriser la croissance et la survie des jeunes arbres. La refertilisation des plantations doit aussi être considérée pour soutenir leur croissance après que l'effet de la fertilisation initiale se soit estompé.

Nous avons étudié l'effet de six traitements de fertilisation localisée, appliqués lors de la plantation, sur la croissance, la survie et la nutrition de plants d'épinettes noires et de mélèzes. L'importance de l'application d'azote, de phosphore et de potassium lors de la refertilisation de plantations a aussi été étudiée.

Nos résultats démontrent qu'une fertilisation initiale appropriée doit contenir une source facilement accessible d'azote ainsi que des quantités suffisantes de phosphore et de potassium. De plus, lors de la refertilisation, le phosphore est l'élément clé à appliquer afin de stimuler la croissance des arbres.
Publication(s) & communication(s) de ce projet
Autres
1 Extrait du mémoire : Caisse, G. 2007. Importance de la fertilisation lors du boisement des tourbières résiduelles. Mémoire M.Sc., Département de phytologie, Université Laval, Québec.



Retour

© 2009 GRET. | Tous droits réservés | C2000