Groupe de recherche en écologie des tourbières (GRET)
Université Laval
 
Chimie et microbiologie
 

Banque de données du Québec

Voici une banque de données provinciale pour la chimie de l'eau et de la tourbe de tourbières du Québec. Ces fichiers présentent toutes les données utilisées dans la revue de littérature de Andersen et al. (2011). Vous pouvez parcourir ces fichiers pour avoir de l'information sur une région du Québec ou un type de tourbière en particulier.

Si vous possédez des données de chimie de tourbières qui pourraient aider à améliorer la banque provinciale ou combler des lacunes régionales, vous pouvez nous les faire parvenir à l'aide du formulaire Excel intitulé données supplémentaires (à envoyer à : gret@fsaa.ulaval.ca).

Des protocoles pour l’échantillonnage de l’eau et de la tourbe sont disponibles sur demande à gret@fsaa.ulaval.ca.

 

Chimie de l'eau

Chimie de la tourbe

Données supplémentaires

Il existe plusieurs paramètres qui permettent d'évaluer le succès de restauration des tourbières et le retour des processus fondamentaux de ce type d'écosystème. Parmi ceux-ci, il y a les paramètres physicochimiques et les paramètres microbiologiques.

 

Des données sur la physicochimie de l'eau et de la tourbe des tourbières en restauration sont prises régulièrement depuis les tout débuts de la restauration (voir Wind-Mulder et al. 1996; Price & Waddington 2000; Andersen et al. 2006). Une première étude sur la microbiologie des tourbières exploitées s'est déroulée au cours de années 1990 (voir Croft et al. 2001).

 

Une étude plus complète sur la physicochimie et la microbiologie d'une tourbière restaurée à grande échelle est en cours à la tourbière de Bois-des-Bel, dans le Bas-Saint-Laurent, au Québec (voir le projet qui suit).

 

Cycles biogéochimiques et interactions plantes-micro-organismes dans les tourbières ombrotrophes : amélioration du suivi de la restauration écologique 2003


Responsable du projet
Équipe
Description
Dans le cas particulier des tourbières à sphaignes affectées par l'exploitation horticole par aspiration, l'objectif à long terme de la restauration écologique est de ramener l'écosystème à un état fonctionnel et autosuffisant, assurant entre autres le rétablissement du cycle des éléments nutritifs et permettant l'accumulation de nouvelle matière organique. Pour déterminer le succès de l'intervention il est donc nécessaire de se tourner vers un suivi capable de relier les éléments structuraux et fonctionnels de l'écosystème et d'intégrer une dimension plus dynamique, dans l'espace et dans le temps.

Durant son doctorat, Roxane Andersen, a analysé le retour de ces fonctions dans la tourbière restaurée de Bois-des-Bel avec différentes approches. Elle a tout d'abord étudié l'évolution temporelle de la composition chimique de la tourbe, de l'eau et des tissus de trois espèces végétales (Chamaedaphne calyculata, Sphagnum spp. et Polytrichum strictum) pour les sept premières années suivant la restauration. Elle a établi que la restauration permet une recharge en élément nutritifs suffisante pour compenser les carences de la section non restaurée, tel que révélé par la composition chimique des tissus végétaux.

Roxane Andersen a ensuite caractérisé le compartiment microbien (taille, composition et activité) et la physicochimie de la tourbe suivant la restauration, à travers deux études. La première a mis en évidence que la restauration amène une augmentation de la quantité d'éléments nutritifs, de la biomasse microbienne et de l'activité des microorganismes dans les horizons supérieurs. Cependant la faible qualité du carbone composant la tourbe fortement décomposée ne permet pas un rétablissement des populations microbiennes aussi rapide que celui de la végétation. La seconde étude prouve que la production de CO2 et de CH4 en conditions anaérobies dans la tourbe de la section restaurée s'apparente davantage à celle de la tourbe non restaurée qu'à celle de la tourbe naturelle.


Roxane Andersen pendant une expérience de microbiologie en laboratoire.



Enfin, Roxane Andersen a complété une étude unique dans la littérature sur les relations unissant la composition de la végétation en surface, les conditions environnementales, la structure du compartiment microbien et son potentiel pour la décomposition en tourbière restaurée. Il en ressort que le retour de la sphaigne et de certaines Éricacées modifie la structure du compartiment microbien et son potentiel pour la décomposition. De plus, il semble que ce dernier soit largement influencé par les conditions environnementales, notamment par l'épaisseur du tapis de sphaignes et la masse volumique apparente sèche, mais aussi par la structure du compartiment microbien.

Publication(s) & communication(s) de ce projet



Retour

© 2009 GRET. | Tous droits réservés | C2000