Groupe de recherche en écologie des tourbières (GRET)
Université Laval
 
Mémoires et thèses
 
Fonctionnement écologique des mares forestières temporaires naturelles et restaurées : Décomposition de la matière organique et relations interspécifiques. (2018)
Mémoires et thèses
Auteurs faisant partie de notre centre de recherche
Résumé
Les mares forestières temporaires sont de petites zones humides d’eau douce, sujettes à de fortes dégradations. Le fonctionnement des mares naturelles et restaurées a été étudié en se basant sur les taux de décomposition de la matière organique (MO) et sur l’effet de facilitation d’une plante vasculaire (Molinia caerulea, molinie) sur la croissance des sphaignes (Sphagnum palustre). Les taux de décomposition de la MO dans l’eau ne différaient pas entre les mares naturelles et restaurées mais ils étaient influencés par la teneur en carbone organique du sol, l’ouverture de la canopée forestière et le couvert en sphaignes. Dans le sol de la zone de transition mare-forêt, ces taux étaient réduits par la saturation en eau et par un couvert molinie-sphaignes. La présence de la molinie diminuait la croissance des sphaignes, suggérant une compétition. Les résultats de cette étude contribuent à l’écologie de la restauration de ces mares et questionnent leur devenir dans un contexte de changement climatique.
Référence
Thèse de doctorat en Sciences de l'Environnement, Université de Tours, France.
PDF
Herve_P_these_doctorat_2018_taille_minimale.pdf
Référence complète
Hervé, P. 2018. Fonctionnement écologique des mares forestières temporaires naturelles et restaurées : Décomposition de la matière organique et relations interspécifiques. Thèse de doctorat en Sciences de l'Environnement, Université de Tours, France.



Retour

© 2009 GRET. | Tous droits réservés | C2000