Groupe de recherche en écologie des tourbières (GRET)
Université Laval
 
L'industrie de la tourbe
 

Liste complète de nos partenaires

Le Canada se place au premier rang des pays producteurs de tourbe horticole, avec 1,4 million de tonnes par année. La tourbe de sphaigne qu'on récolte dans les tourbières ombrotrophes est destinée principalement au marché horticole : terreaux de jardin (40 % de la production totale de tourbe), terreaux professionnels (40 %) et pour la production de champignons (10 %). La tourbe est aussi utilisée à d'autres fins (10 % de la production totale de tourbe), par exemple pour la fabrication de filtres. Le Québec et le Nouveau-Brunswick produisent respectivement 30 et 38 % de la production totale canadienne, tandis que les provinces de l'Ouest canadien, principalement l'Alberta, comptent pour les derniers 30 %. Approximativement 26 000 ha de tourbières ont été drainés pour la récolte de la tourbe au Canada depuis les débuts, et actuellement 14 000 ha sont en production. La récolte de la tourbe est une activité économique importante pour plusieurs régions éloignées des grands centres urbains et crée près de 3 000 emplois saisonniers et permanents. La grande majorité de la production (85 %) est exportée vers les États-Unis.

 

Les gouvernements provinciaux sont responsables de la gestion de la ressource, et les règlements diffèrent d'une province à l'autre. Au Québec et au Nouveau-Brunswick, la récolte de la tourbe est considérée comme une activité minière et requiert une autorisation du Ministère des Ressources naturelle ou du Ministère de l'Environnement. Au Nouveau-Brunswick, 85 % des tourbières exploitées sont situées sur des terres de la couronne tandis qu'au Québec, environ 50 % se trouvent sur des terres publiques. Une nouvelle politique est présentement mise en place au Nouveau-Brunswick et les producteurs de tourbe ont la responsabilité de réaménager leur site selon des critères précis. Au Québec, un projet de loi existe concernant des mesures de compensation pour la réalisation de projets affectant les milieux humides.

 

Nos partenaires industriels reconnaissent l'importance d'une gestion intégrée de la ressource, que ce soit pour un but environnemental, social ou économique. L'industrie de la tourbe canadienne a donc choisi de s'adapter aux standards internationaux et de supporter avec enthousiasme la recherche pour une meilleure gestion de nos tourbières.

© 2009 GRET. | Tous droits réservés | C2000