Grupo de investigación en ecología de turberas
Université Laval
 
Thèmes
 
Diversité floristique 1994


Team
Description
Voici un aperçu de différents projets du GRET concernant la diversité végétale.

Végétation des tourbières abandonnées après extraction de la tourbe

Une vaste étude sur la végétation des tourbières abandonnées après extraction de la tourbe a été entreprise en 1994 et 1995 dans une cinquante de tourbières au Québec et au Nouveau-Brunswick (voir Poulin et al. 2005). En 2005 et 2006, le GRET a visité à nouveau les sites afin d'évaluer l'évolution de la végétation pendant les premiers stades de la recolonisation spontanée. Parmi les données recueillies figurent la structure de la végétation et la richesse en espèces végétales. L'un des objectifs de cette étude est de déterminer l'influence de l'environnement local et de la composition du paysage sur les processus de régénération.


Diversité écologique des tourbières du Bas-Saint-Laurent

Daniel Lachance a étudié dans le cadre de son doctorat la diversité des tourbières de l'une des régions du Québec où l'on rencontre des tourbières naturelles et en exploitation dans un paysage agricole. L'objectif principal de ses travaux était de comprendre comment l'isolement d'un écosystème au sein d'un territoire perturbé par les activités humaines modifie sa diversité écologique.

Voir plus bas la liste des publications rattachées à ce projet pour la thèse et les articles de Daniel Lachance.


Invasions biologiques

L'équipe de Claude Lavoie (École supérieure d'aménagement du territoire et du développement régional, Université Laval) s'intéresse depuis plusieurs années aux espèces envahissantes qui peuplent les tourbières en régénération naturelle après extraction de la tourbe et les tourbières en restauration. Des espèces comme les linaigrettes (Eriophorum spp.), les bouleaux (Betula spp.) et le pin gris (Pinus banksiana) font l'objet de suivis réguliers.


Tourbière de Saint-Henri (Québec) envahie par les linaigrettes (Eriophorum spp.). (Photographie : C. Lavoie.)



Pour plus d'information sur les travaux en matière d'invasions biologiques ou de conservation, voir le site du Laboratoire de recherche sur les plantes envahissantes (LAREPE).


Utilisation de l'imagerie satellitaire et diversité végétale des tourbières

Au cours de son doctorat, Monique Poulin (Département de phytologie, Université Laval), utilisé la télédétection par satellite pour cartographier différents habitats de tourbières naturelles. Elle a constaté que les habitats retenus à l'aide des images satellitaires reflètent mieux la variabilité associée à la répartition des espèces et à la structure de la végétation que les variables environnementales communément mesurées.

Voir plus bas dans les publications rattachées à ce projet : la thèse de doctorat de Monique Poulin (2002) et l'article de Poulin et al. (2002 : From satellite imagery to peatland vegetation diversity: How reliable are habitat maps?).


La biodiversité et la restauration des mares de tourbières

Natacha Fontaine a étudié au cours de sa maîtrise la diversité végétale des bords de mares et le développant de techniques de restauration pour ce
biotope. Les résultats des inventaires montrent que les mares augmentent la richesse végétale des tourbières naturelles.


Mare de tourbière (Photographie : GRET).


Voir plus bas dans les publications rattachées à ce projet : le mémoire de maîtrise de Natacha Fontaine (2008) et l'article de Fontaine et al. (2007 : Plant diversity associated with pools in natural and restored peatlands).



Project's publication(s) & communication(s)



Back

© 2009 GRET-PERG. | Reservados todos los derechos. | C2000