Grupo de investigación en ecología de turberas
Université Laval
 
Thèmes
 
Analyse historique et paléoécologiques de la dynamique récente des tourbières du Bas-Saint-Laurent 1998 - 2003


Leader
Team
Description
Dans le cadre de son doctorat, Stéphanie Pellerin a effectué un bilan spatiotemporel des activités anthropiques ayant perturbé les tourbières de la région de Rivière-du-Loup ? L'Isle-Verte, dans le Bas-Saint-Laurent. Les résultats de cette analyse ont montré qu'environ 60 % de la superficie des tourbières a été perturbée par les activités anthropiques au cours du dernier siècle. La récolte de tourbe à des fins horticoles, la coupe forestière et l'agriculture sont les  principales causes de dégradation des tourbières.


Stéphanie Pellerin a également étudié l'évolution récente des communautés végétales des fragments de tourbières à l'aide d'analyses macrofossiles et de photographies aériennes. Il a été démontré que certains fragments ouverts dominés par les sphaignes se sont récemment transformés en sites forestiers. Le feu et le drainage des terres agricoles périphériques pourraient être à l'origine de l'augmentation du couvert forestier dans les fragments tourbeux.


 



Exemple de l'évolution spatiotemporelle du couvert forestier dune partie de la tourbière ombrotrophe de Le Parc (Bas-Saint-Laurent, Québec) de 1948 à 1991 à partir de photographies aériennes. Le pourcentage de couvert forestier estimé à partir des pixels des photographies est indiqué (figure extraite de Pellerin 2003).


 


Dans un troisième temps, les patrons de colonisation et d'expansion du pin gris dans les tourbières ont été analysés à l'aide d'analyses macrofossiles et dendrochronologiques. Il a été démontré que les pinèdes grises se sont établies dans les tourbières au cours des 80 dernières années, et principalement entre 1920 et 1945. Les feux et une période climatique plus sèche que la normale au début du 20e siècle semblent avoir favorisé le phénomène.


 


Finalement, la dynamique récente de l'ensemble des tourbières de la région choisie a été étudiée. À l'aide de techniques paléoécologiques et historiques, il a été démontré qu'une expansion du couvert forestier est survenue dans l'ensemble des tourbières à la suite de la colonisation du territoire par les agriculteurs. Une période climatique plus sèche au début du 20e siècle, le drainage des tourbières dû aux activités humaines et les feux seraient les principales causes des changements qui sont survenus dans la structure végétale des tourbières.


 


Dans sa thèse, Stéphanie Pellerin démontre que les tourbières isolées dans une trame agricole ne sont pas des écosystèmes résilients.


 


 

Project's publication(s) & communication(s)
Others
Référence citée :

Pellerin, S. 2003. La dynamique récente des tourbières du Bas-Saint-Laurent: une analyse paléoécologique et historique. Thèse de doctorat, Département d'aménagement, Université Laval, Québec.



Back

© 2009 GRET-PERG. | Reservados todos los derechos. | C2000