Grupo de investigación en ecología de turberas
Université Laval
 
Thèmes
 
Production de petits fruits en tourbière 2002


Leader
Team
Description
Plusieurs petits fruits pourraient avoir un bon potentiel de culture en tourbière résiduelle après extraction de la tourbe, notamment des espèces de la famille des Éricacées ou des Rosacées. Le Groupe de recherche en écologie des tourbières a réuni les connaissances actuelles sur la production de petits fruits en tourbières à la suite de l'extraction de la tourbe dans un guide de production de petits fruits en tourbières1.

Notre but était de regrouper l'information pertinente sur une variété d'espèces indigènes ayant un potentiel de culture intéressant en tourbière afin d'outiller le mieux possible les producteurs qui veulent s'engager dans la production de petits fruits. Les espèces présentées dans ce guide sont des taxons indigènes en Amérique du Nord (comme la chicouté, l'aronia, l'amélanchier, le sureau, la canneberge et les bleuets) et sont, pour la plupart, retrouvées dans les tourbières ou sur leur pourtour.



Canneberge (Vaccinium macrocarpon). Photographie : G. Ayotte.


 


Expériences sur la chicouté


 La chicouté (Rubus chamaemorus L.) est une plante circumpolaire qui présente un intérêt commercial élevé en Fennoscandie. Dans cette région de l'Europe, la cueillette de ce petit fruit peut apporter des revenus fort appréciés. Au Canada, la chicouté offre un intérêt commercial pour certaines régions; la combinaison de la production de chicouté et de la restauration des tourbières après extraction devient donc un enjeu intéressant. Depuis les année 1980, les recherches portant sur la chicouté et sa culture ont été menées presque exclusivement en Norvège et en Finlande. Il était donc nécessaire d'adapter les techniques utilisées dans ces pays au contexte canadien.


 Les premières expériences ont débuté à l'été 2004. Elles visaient à évaluer les différents aspects de la méthode de culture, comme l'impact du niveau d'eau sur cette dernière, les relations de compétition et de facilitation, l'impact du couvert de neige, l'effet de la période de plantation, etc. Les derniers résultats sont présentés dans un guide de culture de la chicouté2 et dans le guide de Production de petits fruits en tourbière1. Les recherches se poursuivent afin d'améliorer certains aspects de la culture, comme le taux de survie, et de préparer  la culture de la chicouté sur une base commerciale.


 


 


Chicouté (Rubus chamaemorus). Photographie : J. Zhou.





Expériences sur les autres petits fruits

Une expérience de plantation de trois espèces d'arbustes à petits fruits a également été menée à partir du printemps 2004 sur une tourbière anciennement exploitée. Nous cherchions à évaluer le potentiel agronomique de ces espèces et à définir les pratiques de production les plus appropriées au contexte. Les trois espèces étaient : Amelanchier alnifolia, Aronia melanocarpa et Sambucus nigra ssp. canadensis. De ces trois espèces, l'Aronia est celle qui présente le meilleur potentiel agronomique en tourbière après extraction de la tourbe. Le Sambucus, lorsqu'il n'est pas affecté par les mauvaises herbes, est également une espèce intéressante. Par contre, l'Amelanchier utilisé dans cette expérience n'était pas bien adapté aux conditions de tourbière exploitée. Il serait intéressant de reprendre l'expérience avec d'autres espèces du genre Amelanchier, comme A. bartramiana, qui croît naturellement sur les bordures des tourbières. Il semble qu'une fertilisation minimale soit nécessaire pour garantir une bonne croissance des arbustes et une bonne production de fruits. L'utilisation d'un paillis de polyéthylène noir permet de contrôler les mauvaises herbes, favorisant la croissance des plants, en particulier pour l'Amelanchier et le Sambucus. L'Aronia tolère assez bien les mauvaises herbes et n'a pas vraiment besoin de paillis protecteur.


Plants d'aronia noir (Aronia melanocarpa) à la tourbière de Saint-Bonaventure, Québec. Photographie : S. Boudreau.


 



 


Fruits d'aronia noir au milieu de l'été à la tourbière de Saint-Bonaventure, Québec. Photographie : S. Boudreau.


 


 



Sureau du Canada (Sambucus nigra ssp. canadensis). Photographie : G. Ayotte.


 


 


Le suivi des expériences menées sur la culture de la chicouté et de plusieurs autres petits fruits se poursuit dans le cadre du renouvellement de la Chaire de recherche industrielle en aménagement des tourbières.
Project's publication(s) & communication(s)
Others



Back

© 2009 GRET-PERG. | Reservados todos los derechos. | C2000