Groupe de recherche en écologie des tourbières (GRET)
Université Laval
 
Hydrologie
 

Texte tiré de :

Quinty, F. & L. Rochefort. 2003. Guide de restauration des tourbières, 2e éd. Association canadienne de mousse de sphaigne et Ministère des Ressources naturelles du Nouveau-Brunswick. Québec, Québec. 119 p.

Les tourbières ombrotrophes diffèrent des autres types de milieux humides par le fait qu'elles ne sont alimentées en eau que par les précipitations atmosphériques. Elles demeurent néanmoins des systèmes hydrologiques complexes, où la relation entre l'eau et la tourbe se trouve profondément perturbée par l'extraction de celle-ci. En restauration, trois facteurs ont une importance capitale :

  1. la structure du dépôt de tourbe qui comprend deux couches, soit l'acrotelme et le catotelme;
  2. les flux de l'eau;
  3. la tension de l'eau à la surface de la tourbe.
© 2009 GRET. | Tous droits réservés | C2000